L’Anizienne et son histoire

L’ANIZIENNE a été fondée le 1 er Juillet 1894, autorisée par arrêté
préfectoral le 10 juillet 1894 et déclarée en préfecture le 13 mai 1903,
conformément à la loi du 1 er juillet 1901 et inséré au J.O. le 10 juin 1903. La
société fût agrée par le gouvernement sous le N° 469 et déclarée d’utilité
publique le 13 mai 1908. Son siège social avait élu domicile à la Mairie
d’ANIZY LE CHATEAU, où furent déposés les statuts le 1 er juillet 1889.
Le premier Président fut Louis ROUYER en 1894.louis_rouyer_anizienne

( Il est le grand-père de M. Louis ROUYER Directeur d’Ecole, lui-même Président
de 1967 à 1971, puis le Docteur André MAUER lui succéda jusqu’en
décembre 1988.

 

 

 

 

De 1988 à maintenant le Président en est Michel MARTEAU.
Dès l’origine, la Société comprenait plusieurs disciplines, dont la
Gymnastique, l’Harmonie, la Préparation Militaire et le Tir.
A noter pour l’anecdote que le Tir scolaire débuta vers 1889 dans le
canton d’Hesdin et fût officialisé en 1893 par Raymond POINTCARRE.
L’âge était de 10 ans minimum, la distance de 12 m. et la carabine : une
«Flobert» 6mm, à laquelle succéda «La Française » 6mm, réduction du Lebel
de l’époque. La guerre 14/18 mis en veilleuse cette activité.

A cette époque, le Tir comprenait le stand à 10 m, à l’emplacement
actuel, où s’affrontaient de grands tireurs comme M. THIROT, Directeur du
Conservatoire de Laon et champion de France en 1939, ou encore Marceau
ZANOTTI, Edouard CARLIER ou Lucien FUSELIN.
Le Tir à 200m au Lebel était installé au lieu dit « La Fosse  » près de la
ferme de Pénancourt, avec 4 cibles. Les hommes tiraient à partir d’un
baraquement avec 4 fenêtres appelées des «lits».

Les résultats se transmettaient à l’aide de drapeaux, de perches munies de
disques ou de coups de trompette.
Les Lebels et les munitions étaient entreposés à la gendarmerie.
Nous avons retrouvé une vieille facture d’avant 1914 concernant l’achat
d’une chambre à coucher comme lot de Tir.
La Gymnastique, pour sa part, avait lieu dans la salle que possédait
« L’ANIZIENNE » à l’emplacement du jeu de boules (près du terrain de foot).
Cette salle pouvait, grâce à un plancher et de sièges amovibles, se
transformer en salle des fêtes ou en théâtre, et accueillait le bal de la mi-carême annuel.  (A noter que le terrain de boules appartient toujours à
« L’ANIZIENNE »).

Détruite pendant la guerre 39/45, elle ne fût jamais reconstruite car les
dirigeants de l’époque ne déposèrent pas le dossier « dommages de guerre » en
temps voulu.

Nous n’avons retrouvé aucune archives de « L’ANIZIENNE ». Après
recherches auprès des Services Préfectoraux, il s’avère que lors du
bombardement de la gare de LAON en Juin 1944, beaucoup d’archives ont
étaient détruites, et en particuliers celles de « L’ANIZIENNE ». Seule a été
retrouvé une lettre du 14 Mars 1944 et deux lettres des 14 et 15 Févriers 1948,
dont nous avons les copies.

C’est à cette époque que disparût la Gymnastique.
La préparation militaire accompagna le Tir depuis sa création jusqu’à la
fin en 1958.

En 1970, la section Tennis est crée. Certaines années, plus d’une centaine
d’abonnés jouent au gymnase intercommunal, unique lieu permettant cette
activité. Puis deux terrains extérieurs voient le jour un peu plus tard construits
par la Commune, près de la caserne des pompiers. Cependant, la multiplication
des courts dans tous les villages à l’initiation de la FFT va faire diminuer les
effectifs.
Heureusement, l’école de Tennis se porte toujours bien avec une
quarantaine de jeunes chaque année, avec son tournoi annuel fin juin.

La section Tir à l’Arc dans ses débuts avec Alain FERNANDEZ va
rapidement émigrer à PINON.

Enfin, la dernière activité , le Qi-Gong, débutera en 2010 à l’initiative de
William FRANZONI, et voit grandir sa popularité.

Le stand de Tir dont le responsable est Cyrille JOLY, est ouvert tous
les dimanches matins de 09 H 30 à 12 H 00, et un classement fin juin permet de
remettre les coupes aux différents tireurs.
La rénovation du tand de Tir débutera le 10 juillet 2002, avec le concours
des jeunes de l’Association « Anim’action ».stande de tir de l anizienne
Puis, petit à petit, grâce au bénévolat des membres de « L’ANIZIENNE »,
de la SAC, notre local se trouve modernisé et plus propice aux diverses activité
de  » L’ANIZIENNE » dans son ensemble.

Les subventions communales, ainsi que la participation des adhérents,
ont permis de participer à l’achat de nouvelles carabines à plomb et laser, ces
dernières très appréciées lors de déplacements à l’extérieur du stand pour des
lycées, des dodécathlons, Forum des Associations ou la fête communale.

A l’heure actuelle « L’ANIZIENNE » reste ouverte à toute nouvelle section
sérieuse qui pourrait s’y épanouir.

Son siège social se situe au Stand de Tir, 8 Bis Rue Carrier BELLEUSE à
ANIZY LE CHATEAU.